Discours EELV SSB lors de la manifestation anti-LGV

Je vais parler au nom du Partit Occitan et d’Europe Ecologie Les Verts de Sud Sainte Baume.
Sud Sainte Baume, segur que siam béus !
Merci à vous tous d’être ici aujourd’hui, aussi nombreux pour dire non à la LGV.
Cela donne vraiment envie de faire de la politique, de faire de la politique autrement, c’est à dire de prendre en main nos affaires et notre avenir, dire ce que nous pensons des projets que l’on nous présente comme obligatoires.
Un des rôles d’un parti politique, c’est d’informer les citoyens des dangers que représentent des projets comme la LGV.
En ce sens, EELV, et le Partit Occitan, les seuls partis politiques à l’origine (avec les associations) de ce collectif, n’ont pas failli à leur devoir.
Dès le 3 octobre, de nombreux habitants du canton du Beausset sont venus nous interroger sur les projets de Réseaux Ferrés de France.
Le collectif STOP LGV Sud Sainte Baume s’est mis en place.
Dès le 14 octobre, je dis bien le 14 octobre, un premier tract dénonçait les impacts négatifs de ce projet.
Deux obligations pour que cette lutte soit victorieuse :
-la première est que nous restions mobilisés, que les associations qui composent le collectif continuent à prendre autant d’initiatives, que de nouvelles associations viennent l’étoffer, que nous soyons toujours plus nombreux à nous occuper de nos affaires, à protéger l’avenir de ce territoire.
Ce territoire tel qu’il nous apparait aujourd’hui n’est pas le fruit du hasard ; il est le résultat du travail de plusieurs générations d’habitants qui ont choisi de vivre ici en plantant des vignes, des oliviers, qui ont décidé de se battre pour conserver le plus possible la terre agricole qui nous nourrit, de protéger autant qu’ils le pouvaient la forêt.
Les écologistes et les chasseurs qui sont parmi nous aujourd’hui savent très bien que les collines de Signes, du Beausset et d’Evenos ne sont pas des déserts où l’on peut faire n’importe quoi, que ce sont des lieux qui équilibrent la communauté de communes de SSB, des lieux riches de flore et de faune, d’une incroyable biodiversité, mais aussi un lieu d’histoire de ce pais.
-la deuxième condition pour gagner cette bataille, c’est l’unité des élus de ce territoire.
Nous nous réjouissons de voir enfin à nos cotés, madame la députée et conseillère générale et les maires et conseillers municipaux de la communauté de commune de Sud Sainte Baume.
Nous voulons aussi espérer qu’ils seront à nos cotés pour prêter main forte à nos amis de l’est toulonnais, mais aussi à ceux de Brignoles et de Saint Maximin si par hasard RFF et l’état projetaient de leur imposer l’ancien tracé LGV.
La présence à cette manifestation des collectifs d’Aubagne et des Bouches du Rhône nous rappellent que les frontières départementales n’existent pas pour les catastrophes comme la LGV, comme pour bien d’autres problèmes, et que les refus, comme les alternatives doivent se faire au niveau régional.
Nous attendons que le Conseil Régional cesse d’être hypnotisé par ce projet inutile qui enlève à la région les moyens d’améliorer les transports régionaux, et qu’enfin le président Vauzelle réponde positivement à la demande faite par 30 associations varoises d’une étude comparative entre modernisation du réseau ferroviaire existant et le projet LGV PACA, étude devant être réalisée par des experts indépendants.
Que RFF arrête de nous montrer ces fuseaux qui sont autant de tentacules mortifères et qu’il nous montre les plans de modernisations des lignes existantes et d’ouvertures de nouvelles gares ; cette modernisation permettrait non seulement de gagner ces fameuses 7 minutes pour monter à Paris, mais surtout à chacun d’entre nous de gagner des heures, tous les jours pour rejoindre notre lieu de travail, ou aller voir famille et amis à Marseille, Nice, Brignoles, Gap et même Cunéo.
Pour terminer, nous invitons les toulonnais à rejoindre le mouvement, eux qui risquent 20 années de travaux, d’expropriations et de démolitions, sans parler des impôts !
Au regard de l’importance de la mobilisation aujourd’hui au Beausset, nous avons envie de chanter au maire de Toulon le refrain d’une vieille chanson provençale :
O Magali, ma tant amado
Mete la tèsto au fenestroun !
Escuto un pau aquesto aubado
De tambourin e de vioùloun.
Chanson de Fréderic Mistral dite des métamorphoses !
Pour EELV du Var et pour le Partit Occitan, la LGV c’est :

NI ICI NI AILLEURS !

Europe Ecologie les Verts.

N’allez pas croire que je suis plus vert que rouge, blanc ou noir.
Aujourd’hui, peu importe la couleur, il faut que nous nous unissions tous pour trouver les bonnes solutions à ce problème de la construction de la LGV dans notre région.
C.V.
Le texte de la chanson

Cet article à été posté dans LGV par JPV.Mettez en favoris lePermalien.
WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils