COMMUNIQUE DE PRESSE : Jean Claude RICHARD Maire du Beausset Rétablit la Vérité sur le compte administratif 2012

 

 

Le compte administratif 2012 affiche un excédent

Réponse à l’article de Var Matin du samedi 13 avril 2013
Aujourd’hui plus encore qu’hier, la fonction d’élu local
requiert un minimum de compétences en matière de finances et de
gestion. Il apparaît qu’un opposant, isolé et connu pour ses
déboires juridico-politiques, n’en maîtrise pas les fondements
élémentaires, au vu de ses déclarations relayées par Var Matin le
13 avril dernier.
Un compte administratif excédentaire
Contrairement aux contrevérités éditées, le conseil municipal du
12 avril a approuvé les comptes administratif et de gestion de la
commune qui ont dégagé un excédent de 1 173 177 €, pour des
recettes de 9 911 920 € auxquelles s’ajoutent 144 734€ d’excédent
d’investissement et des dépenses inférieures à 8 883 447€ avec
une amélioration de nos capacités financières, malgré un
affaiblissement des dotations de l’État et un engagement sur des
programmes pluriannuels. Les emprunts sont réduits pour améliorer
les capacités d’autofinancement. Ce résultat est particulièrement
performant au regard de la situation économique actuelle des
collectivités territoriales. D’autant, il faut le rappeler, que les
taux d’imposition communaux ne seront pas augmentés et resteront
parmi les taux les plus faibles du Var ainsi que le tarif des
services. S’ajoute à ce constat de saine gestion, une dette
maîtrisée et en diminution dont le ratio s’élève à 495 € alors
que la moyenne nationale est elle de 874 €
Concernant le fonds de compensation de la TVA sur les travaux de
l’année 2011 (et non 2010, comme annoncé), une lecture intelligente
montre que cette recette est intégrée dans le bilan conformément
aux règles de la comptabilité publique et s’élève à 240 900€.
Les propos rapportés proviennent en fait d’une source unique n’ayant
participé à aucune réunion sur les finances, dont les capacités à
comprendre un document administratif sont sérieusement sujettes à
caution. Se pose alors inévitablement la question de la crédibilité
de leur auteur.
Rétablir la vérité
La municipalité regrette cette méprise du quotidien Var Matin avec
lequel elle entretient pourtant les meilleures relations au travers,
notamment, de son correspondant local. Pour autant, elle ne peut
laisser se propager des contrevérités portant atteintes à
l’honorabilité de tous, élus et collaborateurs de la commune.

La vérité est rétablie.

Jean-Claude Richard
Maire

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils