Le BEAUSSET : Guy VICTOR nous à quitté

 

DSC_1075 - Copie

Hommage à Guy Victor par Michel Blaty Président des anciens combattants du Beausset

Nous voici réunis pour accompagner, à nouveaux, un ami, Guy VICTOR à sa dernière demeure et rendre ainsi un hommage o combien mérité à notre camarade.

Guy VICTOR est appelé au service armé le 20 octobre 1951, il est affecté au 1er Régiment de chasseurs parachutistes à Philippeville.

Fin janvier 1953, il signe un rengagement de trois ans, toujours au titre du 1er RCP. Il se porte alors volontaire pour servir en Extrême Orient. Avant son départ, il effectuera un stage au 35ème Régiment d’artillerie Légère Parachutiste de Tarbes, unité qu’il suivra ensuite en Indochine où il servira jusqu’au 14 avril 1956, date à laquelle il sera renvoyé dans ses foyers avant d’être rayé des cadres de l’armée active le 15 juin de la même année.

Au cours de son séjour en Extrême Orient, Guy sera successivement nommé caporal puis caporal chef.

« VICTOR Guy, Caporal chef, excellent chef de pièce qui s’est distingué par son courage le 25 mai 1955 à TA VAN, Nord-Viêtnam »

Tel est le libellé de la citation à l’ordre du régiment obtenu par Guy, citation portant attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de bronze.

Ses éminents états de service vaudront à Guy la concession de la Médaille Militaire qui viendra couronner un nombre conséquent de récompenses parmi lesquelles figurent la Croix du combattant volontaire avec agrafe « Indochine », la croix du combattant, la médaille Coloniale avec agrafe « Extrême Orient » ainsi que la médaille d’honneur du mérite vietnamien de 2ème classe.

Cette liste non exhaustive sera par la suite complétée par l’attribution de la médaille d’honneur de la jeunesse et des sports, car, revenu à la vie civile, Guy n’a de cesse de s’investir dans la vie associative en assurant, entre autres, la présidence du club de judo, mais également celle du comité de jumelage avec la ville de Scheideck.

Guy, par son parcours aurait pu prétendre à des récompenses plus prestigieuses, mais c’eut été sans compter avec la réticence de notre pays à honorer comme il se doit ceux qui l’ont servi sans calcul ni arrière pensée.

Pour autant, Guy ne délaissera pas ses camarades anciens combattants, puisqu’il entrera au conseil d’administration de notre association en 1992 pour y tenir divers postes jusqu’à celui de vice président qu’il n’abandonnera, poussé par l’âge, qu’en 2010.

Chacun ici se souvient du constant intérêt que Guy portait à la bonne marche de notre association et nul ne peut oublier les fameux éclats de voix qui marquaient ses interventions et sanctionnaient ses remarques si souvent pertinentes.

Aujourd’hui c’est une chaise vide qui vient s’ajouter aux trop nombreuses autres chaises vides autour de la table de l’amitié.

Avec les anciens combattants, ce sont toutes les associations patriotiques qui saluent ici un camarade et te disent « adieu Guy ».

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils