Projet LN PCA ex LGV PACA

SANARY Le 2/02/2015

Bonjour,
Loin d’être abandonné, le projet RFF Ligne Nouvelle Provence Cote d’Azur (LN PCA ex LGV PACA) se poursuit sous l’autorité du Préfet de Région et avec l’accord des co-financeurs, en particulier les Conseils Généraux et le Conseil Régional.
En ce début d’année 2015, RFF a fait parvenir au Ministère un dossier pour validation de la Zone de Passage Préférentielle – ZPP – de la Priorité 2, c’est à dire pour ce qui nous concerne plus particulièrement à l’Ouest Var le tronçon Aubagne – Toulon. Ce dossier est parti au Ministère sans aucune concertation, sans avoir été présenté ni aux co-financeurs, ni aux élus ni aux citoyens et associations.
Vous connaissez notre opposition à ce projet dont les impacts sociaux, économiques et environnementaux nous paraissent toujours démesurés alors qu’ils n’ont même pas été évalués à ce jour à leur véritable hauteur.
Les trains du quotidien sont toujours d’une piètre qualité (retards, annulations, difficultés récurrentes de maintenance…) et le calendrier d’améliorations est toujours aussi flou. Nous restons convaincus que “quelques milliards d’euros” consacrés à ces trains du quotidien sur les infrastructures existantes engendreraient une amélioration significative, relativement rapide, durable et pertinente permettant, dans la phase de profondes difficultés financières que nous connaissons, d’arrêter les études de cette Priorité 2. Le cout de ces études, si elles se poursuivent, va encore être révisé par RFF à la hausse , toujours à la charge du contribuable…
Pour information, vous trouverez en pièces jointes
            –   un Flash Info de décembre 2014 qui constitue un point synthétique de la situation
            –   deux courriers adressés l’un au Président de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), l’autre au Préfet de Région afin d’attirer leur attention sur l’absence de concertation (quoique en dise RFF…) et
                de Garant de la concertation depuis Juillet 2014. Ces courriers sont à ce jour sans réponse.
Ces informations ont été diffusées à tous les maires de la CCSSB et au maire d’Ollioules.
Il nous paraitrait opportun que vous informiez vos lecteurs ou auditeurs de la situation actuelle de ce projet qui nous parait pour le moins paradoxale quand on parle de concertation participative, de difficultés financières, de la Cour des Comptes qui épingle le modèle TGV à la française…
Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.
Vous remerciant par avance,
Cordiales salutations,
Pour StopLGVSanary
Pierre VUILLEMIN
FLASH INFO
UNE DECISION MINISTERIELLE IMMINENTE QUI VA IMPACTER
NOS TERRITOIRES POUR DES GENERATIONS
Contrairement à ce que certains pensent, RFF poursuit les études avec pour objectifs :
– Déclaration d’Utilité Publique (DUP) pour Marseille-Aubagne et Siagne-Nice (priorité 1) en 2017
– Blocage des terrains sur les tronçons Aubagne -Toulon et Le Muy-La Siagne (priorité 2) dès validation de la
zone de passage préférentielle (ZPP) par décision ministérielle imminente.
La forte opposition exprimée dans l’ouest Var sur cette ZPP concernant le tronçon Aubagne-Toulon ne semble
pas être prise en compte dans le dossier qui doit être soumis à l’approbation du Ministère (dossier RFF).
D’après nos informations, alors que nos territoires et les finances des générations futures sont en jeu … nos
élus ne seront ni informés ni consultés sur cette présentation au Ministre, le public et les associations non
plus. Il semblerait que ce manque de démocratie participative ait amené le garant de la concertation à mettre
fin à son mandat.
LA COUR DES COMPTES, dans son rapport de fin Octobre, dénonce une DERIVE de la grande
vitesse à la française. Elle préconise de réduire le nombre de gares desservies et d’abandonner des
projets. Ce rapport est édifiant :
– Toutes les lignes TGV actuelles sont déficitaires et très loin de leurs objectifs de rentabilité.
– Les coûts d’investissements et d’exploitation ne font que dériver.
– Les calculs de rentabilité prévisionnelle sont faussés par RFF qui minimise les coûts
d’investissement et maximalise les trafics attendus (ou espérés…). Le trafic TGV stagne alors que
le trafic TER augmente.
– Sous la pression des élus, le réseau TGV est devenu tentaculaire, chacun voulant sa ligne à grande
vitesse. Le TGV devrait être réservé aux grandes distances.
– Nulle part en France, une LGV n’a changé le développement d’une région. Avec ou sans TGV,
une région dynamique reste une région dynamique.
– Tous les efforts doivent porter sur la maintenance et l’amélioration des trains du quotidien.
OU EN SOMMES-NOUS ?
– Les TER, on s’en occupe, dixit RFF, et la filière ferroviaire annonce 10 000 suppressions
d’emplois à l’horizon 2018 par manque d’investissements essentiellement en TER. De fait, les
retards et les annulations des trains du quotidien de notre région se portent malheureusement à
merveille, à la grande satisfaction des usagers !!!
– La LGV PACA aurait le record absolu en France avec un coût prévisionnel de 90 millions
d’euros au km, basé sur des estimations RFF de 2011 ! Que pourrait être la réalité en 2040-
2050 ? Si on laisse aller le processus de décision, les contribuables continueront à payer et la
destruction de nos territoires sera quasi irréversible.
– Essayer de faire croire que la LGV PACA est la solution aux encombrements routiers que nous
connaissons ne peut abuser quiconque. Seuls les trains aux quotidiens et une nouvelle approche de
la mobilité pourront répondre à ce problème.
– Nous finançons tous ce projet par nos impôts et RFF demande une rallonge budgétaire pour
poursuivre des études qui pourraient voir le jour à l’horizon 2040-2050 ! Les co-financeurs (Région,
départements, communautés d’agglos) se sont positionnés favorablement pour la poursuite des
études et de fait pour les surcoûts qu’elles entrainent !
Nous ne pouvons pas laisser enterrer le rapport de la Cour des Comptes.
NOUS NE SERONS ENTENDUS QUE SI NOUS SOMMES NOMBREUX.
Rejoignez Stop LGV Sanary, rejoignez le Collectif Sud Sainte Baume contre la LGV PACA, rejoignez
la Coordination Régionale contre la LGV PACA.
STOP LGV SANARY – 2012, chemin de la Piole Paul VENEL – 83110 SANARY SUR MER –
 ASSOCIATION STOP LGV SANARY
2012, chemin de la Piole Paul VENEL
83110 SANARY SUR MER
06 09 55 68 55
stoplgvsanary@gmail.com
membre de la
COORDINATION RÉGIONALE CONTRE LE PROJET de Ligne à Grande Vitesse PACA
Monsieur le PRÉSIDENT
COMMISSION NATIONALE DU DÉBAT PUBLIC
244, Bd Saint Germain
75007 PARIS
Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur ex LGV PACA
Lettre recommandée AR
le 17 décembre 2014
Nous nous adressons à vous à propos du projet de LGV PACA remplacé par celui de Ligne Nouvelle
Provence Côte d’Azur (LN PCA)
En effet, le compte-rendu en date du 1er août du comité de pilotage (Copil) tenu le 7 juillet dernier a en
réalité été rendu public près de 5 mois après sa tenue.
Nous avons appris en en prenant connaissance que M. Philippe MARZOLF, garant de la concertation avait
exprimé le souhait d’arrêter son rôle de garant et que le Copil avait pris acte de la fin de son mandat.
D’après nos informations RFF n’a toujours pas demandé la nomination d’un nouveau garant à la CNDP et
les études se poursuivent donc sans qu’il ait un garant de la concertation.
Ce qui nous paraît mettre en cause la régularité de cette concertation.
Nous souhaitons maintenant attirer votre attention sur des faits qui nous paraissent aussi mettre en
cause la régularité de la concertation.
– la séquence d’information-consultation du printemps dernier organisée par RFF dans le cadre de la
priorité II de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, a montré une très vive opposition de la part des
populations de l’ouest varois relayée ensuite par leurs élus à travers les motions votées que ce soit par
les conseils municipaux ou par le conseil communautaire de la Communauté de Communes Sud Sainte
Baume. Cette opposition a été reconnue oralement par les représentants de RFF. Elle a fait l’objet de
deux courtes mentions dans le document de présentation du COPIL :
– “Forte mobilisation des associations varoises opposées au projet”
-La ZPP présentée pour le secteur du Sud Sainte-Baume fait l’objet d’avis très majoritairement
négatifs de la part des résidents concernés, fortement mobilisés par les associations de ce secteur”
D’après les informations recueillies auprès de M. JM CHERRIER Directeur régional adjoint de RFF, en
charge du dossier de LN PCA, “Un bilan complet de l’information et la consultation sur P1 et P2 va être
envoyé à la CNDP dans les prochains jours”
A cet égard, nous nous permettons d’attirer votre attention sur les points suivants :
D’une part cette forte opposition n’apparaît pas dans le CR du Copil et par ailleurs cette opposition
n’est pas uniquement le fait de personnes résidant sur le tracé mais d’une grande partie de la population
de l’ouest varois – comme le montre notre association STOP LGV SANARY, éloignée de la ZPP de
plusieurs kilomètres entrecoupés de collines qui éviteront les nuisances directes mais qui s’est rendu
compte, après l’avoir étudié, que ce projet est inutile, imposé et dispendieux.
De la même manière il nous paraît essentiel que cette forte opposition soit aussi mentionnée dans le
cadre du dossier de ZPP qui sera très prochainement adressé au ministre en charge des transports.
Nous constatons enfin que le mode de financement de ce projet de LN PCA fait toujours partie des sujets
oubliés, comme il l’était pour le projet LGV PACA, bien que la question soit posée dans le compte-rendu
du Copil du 7 juillet dernier : “ Les capacités de financement et l’opportunité du projet restent à
éclairer …”
Par contre les rallonges budgétaires sont demandées et actées dans le cadre de la poursuite des études !
Nous joignons aussi la contribution que nous avions adressée à Monsieur Philippe MARZOLF le 24 mars
dernier après la tenue du Colac du mois de janvier ainsi que le CR du Copil de juillet denier.
Nous vous remercions par avance de l’attention que vous porterez à la présente, restons à votre
disposition pour tous renseignements éventuels souhaités, et restant dans l’attente d’une réponse, vous
prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre haute considération.
Pour l’Association Stop LGV Sanary,
Le Président, Michel LIEUTAUD,
WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils