LE CASTELLET: Grand Prix de France, les coulisses d’un retour

 

Ce sera officiel aujourd’hui : l’épreuve française de F 1 va effectuer son grand retour en 2018 au Castellet. Grâce notamment à Christian Estrosi, président de la région Paca.

Fruit de longues et très discrètes négociations, le retour du Grand Prix de France devrait être annoncé aujourd’hui. Si la dernière course de Formule 1 sur notre sol avait eu lieu en 2008 à Magny-Cours (Nièvre), c’est sur le circuit Paul-Ricard, dans le Var, que l’épreuve française devrait réapparaître en Championnat du monde en 2018.

 

C’est Christian Estrosi qui a donné l’impulsion. Ancien pilote moto et auto (il a couru en Formule 3), le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sait qu’un Grand Prix de F 1 entraîne des retombées évaluées à plusieurs dizaines de millions d’euros pour l’économie locale. C’est ce coup de boost que vise sa région, laquelle a pu trouver avec le conseil départemental du Var et la ville de Toulon des partenaires motivés et prêts à mettre la main à la poche.

 

30 M€ à payer pour le plateau et l’organisation

 

Lors de sa campagne électorale, Christian Estrosi avait promis qu’il ferait tout pour faire revivre l’épreuve française au Castellet. Une fois élu, il a très vite affecté à ce dossier une task force de quatre personnes incluant Eric Boullier, le directeur de la compétition de l’écurie McLaren. « Au mois d’avril, des études ont confirmé la faisabilité du projet, confie un proche du dossier. Des discussions très discrètes ont permis d’aboutir à deux rendez-vous importants en Suisse, le 16 novembre : l’un avec Jean Todt, le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) et l’autre avec Bernie Ecclestone, qui nous a signifié son accord mercredi dernier. »

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils