Le Beausset : Point de situation sur l’Ecole Élémentaire André Malraux par Georges FERRERO

 

Georges FERRERO ne s’attendait pas à devoir TRAVAILLER

 

 Point de situation sur l’Ecole Élémentaire André Malraux par Georges FERRERO qui essaye  de nous faire avaler sa version.

Communiqué de presse de Georges FERRERO sur  TV83.info

La Municipalité, soucieuse du respect de ses obligations sanitaires et sécuritaires, a pris la décision de fermer l’Ecole Élémentaire André Malraux à la rentrée de janvier 2017.

En effet, à l’occasion de la mise à jour du Diagnostic Technique Amiante et du signalement de dégradations multiples du sol dallé, planait la menace d’un risque d’émanation d’amiante pré existante dans le sol. Elle a donc appliqué le principe de précaution recommandé en pareille circonstance.

La Municipalité a commandé une étude de repérage de l’amiante et des matériaux supports. Ce premier rapport a confirmé l’état de dégradation des matériaux contenant de l’amiante et ciblé les mesures correctives à apporter notamment les travaux  à effectuer  » de telle sorte que le matériau ou produit ne soit plus soumis à aucune agression ni dégradation ». Parmi les mesures conservatoires appropriées il était préconisé « d’adapter voire condamner l’usage des locaux concernés afin d’éviter toute exposition et toute dégradation du matériau ou produit contenant de l’amiante ».

C’est strictement ce qui a été fait, dans l’intérêt de tous les usagers.

Parallèlement,  elle a commandé auprès d’une entreprise, elle aussi agréée, une étude d’analyse et de mesure. Les résultats récemment obtenus sont de nature à rassurer la Mairie et les utilisateurs puisqu’ils mettent en évidence l’absence de fibres volatiles par suite d’une mesure d’empoussièrement environnementale quantifiée à 0. Ainsi aucun élève, enseignant ni personnel municipal exerçant au sein de l’école concernée n’a été exposé aux risques liés à l’amiante.

Pour autant, sachant que c’est la dégradation des matériaux contenant de l’amiante qui est à risque et sur le constat que 1.365 m² de l’Elémentaire Malraux sont dégradés voire très dégradés, l’Ecole demeurera fermée et inaccessible durant les 2 premiers trimestres 2017. Les procédures préliminaires de travaux sont lancées et ceux-ci seront effectués durant les vacances scolaires d’été, c’est à dire hors la présence d’enfants et autres utilisateurs.

Aujourd’hui, sur les 8 classes affectées, 6 ont été relogées dans des classes modulaires de 54 m² chacune et parfaitement adaptées et 2 autres sont accueillies dans des classes en dur, au sein de l’Ecole Jean Gavot. Le Pôle Enfance et Vie Scolaire sous l’autorité de Madame Laurence Bousahla, adjointe aux Ecoles,  les Services Techniques sous l’autorité de Monsieur Patrick Espinet, adjoint aux travaux, le service de Prévention et la Police Municipale placées sous l’autorité de Madame Sybille Rey, adjointe à la Sécurité, ainsi que l’Administration Générale de la Mairie ont chacun pris leur part de travail et de responsabilité pour traiter efficacement ce dossier et accompagner au mieux les personnels et enseignants. Mobilier scolaire et matériel nécessaire à l’enseignement ont été déménagés et ont rapidement rejoint les classes pour une reprise rapide de l’enseignement. L’incertitude relative à l’utilisation des tablettes numériques dont la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume a doté toutes les classes élémentaires du territoire est levée avec la décision d’installation de bornes wifi qui vont rendre possible l’enseignement numérique, tel qu’initié l’année dernière. Cette technologie nouvellement mise en place sur les 8 communes de sud sainte Baume et bien loin d’être généralisée ailleurs ne fera donc pas défaut à l’Elémentaire Malraux.
Communiqué de Presse

La gestion de la crise liée à la présence d’amiante aura donc duré 20 jours pour les enseignants, les élèves et leurs familles qui ont retrouvé le 23 janvier dernier chacun une classe. Durant ces 20 jours, des solutions de substitution avaient été mises en place pour assurer l’accueil et l’enseignement. La Municipalité tient à remercier tous ceux qui ont participé à ces efforts de solidarité pour le partage des locaux municipaux.

Le maire,
Georges Ferrero

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils