« AFFAIRE » Cécilia PAPADACCI : les Tontons flingueurs !

 

 

Suite aux accusations portées par le Président de l’agglo Sud Sainte- Baume (voir article précédent) , sur l’éligibilité d’une élue, l’opposition réagit sur le bien fondé d’une telle démarche.

Effectivement l’ élu d’opposition Sanaryen soutient sa colistière et reproche au Président de jouer au procureur de la république alors qu’il était lui même domicilié à Olioules en 2013 et non à Sanary. On peut noter  aussi que le conseiller d’opposition Beaussetan soutient Mme Papadacci et met en cause la façon dont Ferdinand Bernard à agit.

J P  VITRANT

 

Communiqué de presse.

Lundi 10 juillet s’est tenu un Conseil d’Agglomération de Sud-Sainte-Baume, avec un seul point à l’ordre du jour : Une demande auprès des Conseillers SSB  d’ autorisation de porter plainte contre X ( en fait contre une des Conseillères nommée) pour une prétendue irrégularité de domiciliation d’ ordre  électoral. Le huis clos a été requis par le Président Bernhard car la Conseillère en question était désignée, et que des éléments de sa vie privée étaient étalés devant le Conseil. Sage décision du Président Bernhard qui a rappelé à plusieurs reprises son attachement à la présomption d’innocence !

Bien que déclarant n’être ni juge ni enquêteur, le Président Bernhard a mené des investigations sur la vie privée de la Conseillère, car il aurait reçu, a-t-il déclaré, une dénonciation anonyme, assortie de documents d’ordre privé concernant la Conseillère.

Le Beausset Rassemblé déplore et dénonce vigoureusement la méthode utilisée par le Président Bernhard. Il aurait dû à l’évidence, transmettre immédiatement les documents qu’il a reçus au Procureur de la République, s’il pensait qu’il pouvait y avoir un délit et non mener sa propre enquête, pour laquelle il n’a aucune habilitation.

Mme la Conseillère mise en cause a fait une déclaration empreinte de dignité et de réserve, fournissant des explications sur sa situation personnelle, sans qu’elle en ait l’obligation. Nous avons, pour notre part, relevé et fait part de nombreuses approximations juridiques entourant la demande de poursuite formulée par le Président Bernhard, non sans un certain étonnement.

La proposition de délibération du Président n’a recueilli que 22 voix pour, 18 contre et 2 abstentions (d’après le compte-rendu de Var-Matin), marquant ainsi la défiance de nombreux Conseillers devant l’action du Président. Tout comme moi, les Maires de Saint Cyr et de Bandol, ainsi que leurs équipes (voir compte-rendu de Var Matin) ont refusé de s’associer à cette démarche. Il est à noter que c’est la première fois que des Maires refusent de s’associer à une délibération présentée par le Président. Malheureusement, cet épisode  ne grandit pas l’image de notre Assemblée.

Edouard Friedler Conseiller Communautaire le Beausset Rassemblé.

 

 

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils