RPB COMMUNIQUE

Notre article du 11/02/2017

Passage en force ou non de la « RESTRUCTURATION GROUPES SCOLAIRES ». Rendez-vous au prochain conseil municipal du Beausset

Au cours de la réunion du conseil d’école extraordinaire du 25 janvier 2018, un vote à bulletin secret (demandé par Mme BOUSHALA , Adjointe ),sur le projet  de « restructuration des écoles du Beausset », n’a pas été favorable à la municipalité.

Que compte elle faire  en mettant à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal la restructuration des groupes scolaires: peut être faire passer en force son projet qui a été rejeter par des personnes compétentes lors du conseil d’école (voir compte rendu ci-dessous)?

 

 

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D’ÉCOLE EXTRAORDINAIRE 25 janvier 2018

Le conseil d’école s’est réuni le 25 janvier 2018 à 17h30 dans la salle polyvalente de I’EEPU Marcel Pagnol au Beausset Étaient présents : Cf. annexe : « liste émargements » Absents excusés : Mme GREPPO-CHAIGNION : Inspectrice de l’Éducation Nationale. Secrétaire de séance : M. Thibault Claude.
L’ordre du jour a été abordé comme suit : Le texte suivant a été lu :
« Bonsoir à tous, merci de vous être déplacés aussi nombreux ce soir. Votre présence montre l’investissement et les inquiétudes sur ce sujet. Nous tenions à vous rappeler que ce soir il n’y aura pas de débat sur le sujet mais juste un vote, étant bien trop nombreux un échange ne serait pas efficient. Madame BOUSHALA, nous tient informés de l’avancement du projet de restructuration, pour cela nous l’en remercions. Pour retracer les faits, la municipalité, voulant anticiper une éventuelle arrivée de nouveaux élèves (dûe aux nouveaux logements) a proposé aux directrices un projet de restructuration des écoles du Beausset. Les directrices, aidées de leurs équipes ont réfléchi à d’autres propositions. Un architecte a été nommé fin novembre afin d’apprécier la situation de chaque école, de travailler avec chaque directrice et de proposer une solution commune. Sa venue a été reportée et nous l’attendons toujours. La carte scolaire étant fixée très prochainement, il nous paraît indispensable de nous prononcer sur le premier projet proposé afin d’acter de manière institutionnelle l’avis des écoles en direction du DASEN. Nous voulions aussi exprimer notre inquiétude sur une décision très hâtive pour cette rentrée 2018 et nous restons très positifs sur un projet, si besoin il y avait, pour la rentrée 2019 en consultation avec tous les acteurs de l’école. Après lecture de la motion, il vous sera demandé de voter à main levée pour, contre ou de vous abstenir : Non mise en place du projet initial de la municipalité, report du projet de restructuration des écoles sur la commune du Beausset pour la rentrée 2019 avec consultation des équipes éducatives »
La Municipalité a demandé le vote à bulletins secrets. Mme Bousahla a aussi fait exercer son droit de vote pour elle-même et pour M. Chareyre, représentant de M. le Maire, ceci pour chaque conseil d’école, soit 10 votes à eux deux. Il en a été de même pour Mme Le Boucher. Il a été procédé au dépouillement des votes pour le résultat suivant : 59 voix « pour », 13 voix « contre » et 3 bulletins « abstention ». Après proclamation des résultats, il a été demandé à l’adjointe si elle souhaitait intervenir, proposition qu’elle a déclinée. L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 18h20.
Le Secrétaire de Séance
Les Directrices, Mme Bau, Mme Mainier, Mme Duros, Mme Cariou et Marjorie L’écu-Vidal
Motion des écoles de la commune du Beausset Le Beausset, le jeudi 25 janvier 2018 à Monsieur le Directeur Académique des services de l’Éducation Nationale Ecole élémentaire André Malraux Ecofe maternelle André Malraux Ecole élémentaire Marcel Pagnol Ecole maternelle Marcel Pagnol Ecole élémentaire Jean Gavot
Le 16 novembre 2017, la mairie a convié les directrices d’école à une réunion d’information concernant la restructuration des écoles de la commune. Elle souhaite anticiper l’éventuelle augmentation des élèves sur la commune prévue par la construction ou la rénovation de 92 logements pour fin 2018 et de 180 logements pour fin 2019.
Restructuration envisagée : 1 groupe scolaire maternelle sur les écoles Marcel Pagnol, 2 groupes scolaires élémentaires sur tes élémentaires André Malraux et Jean Gavot, le centre aéré/périscolaire sur l’école maternelle Malraux.
Points considérés comme positifs : Gain de quelques places pour la cantine et le périscolaire Gain d’espace pour le périscolaire à partir de 2019 Disparition de l’étage pour les élèves des écoles maternelles Dortoir attenant aux classes Cantine sur site pour tous les élèves de la commune
Points considérés comme négatifs : Coûts certainement assez importants de restructuration, de déplacement et de mise aux normes Plus d’enfants dans les cours de récréation, plus accidentogènes. Une classe Ulis transférée dans une salie beaucoup plus petite qu’actuellement (12 élèves, 1 enseignant et 4 AESH) Pas de salles insonorisées prévues pour le RASED (intervention maitre E, G et psychologue scolaire) Impossibilité de faire déjeuner tous les enfants de petite section, assis, au premier service de cantine, mais seulement à 13h : heure de sieste décalée Des classes très éloignées de la structure principale pour l’école Jean Gavot (inclusions des élèves d’Ulis difficiles à mettre en place, problème de communication, de sécurité) Ecole maternelle éloignée des écoles élémentaires, souci d’horaires pour les parents (entrée et sortie), le trafic ne serait pas fluidifié à l’entrée de la ville. Ecole maternelle éloignée des écoles élémentaires, difficultés de mise en place des projets de liaison GS/CP Perte de l’aspect « petite structure », plus familial Risque de classes plus chargées pour tes années suivantes (fermetures de classes facilitées) La restructuration ne pourra pas apparaitre dans les listes du mouvement des personnels. Les enseignants ne pourront pas anticiper cette restructuration des équipes enseignantes (suppression d’un poste ou 2 de direction, choix des enseignants quant à leur condition et lieu de travail).
La rentrée 2018 pourrait se faire dans le stress pour les élèves et les personnels si les enseignants ne connaissent pas leur école d’affectation ni leur niveau. Chaque école a une capacité d’accueil de nouveaux élèves (moyenne de l’école Jean Gavot : 25.2 élèves/classe, de l’école maternelle André Malraux : 26.1, de l’école élémentaire André Malraux : 24.3, de l’école maternelle Marcel Pagnol : 25.8, de l’école élémentaire Marcel Pagnot :25.5) et des locaux disponibles pour d’éventuelles ouvertures de classes (au minimum 5 soit environ 150 Le conseil d’école réuni le jeudi 25.01.2018 estime que les conditions de réussite d’une restructuration des écoles de la commune pour la rentrée scolaire 2018 ne sont pas réunies pour le moment.
En conséquence, nous demandons à la mairie de ne pas mettre en œuvre son projet initial, de reporter la mise en place d’un éventuel projet à la rentrée 2019. Nous lui demandons également de mettre en place une consultation des écoles avec l’architecte mandaté avant toute décision sur la commune afin de construire ensemble le projet le plus adapté à la réussite et au bien-être des élèves et personnels de la commune. Non mise en place du projet initial de la municipalité, report du projet de restructuration des écoles sur la commune du Beausset pour la rentrée 2019 avec consultation des équipes éducatives : 59 voix « Pour » 13 voix « Contre » 3 voix « Abstention ».

 

écoles élémentaires André Malraux et Jean Gavot, le centre aéré/périscolaire sur l’école maternelle Malraux.
Points considérés comme positifs : Gain de quelques places pour la cantine et le périscolaire Gain d’espace pour le périscolaire à partir de 2019 Disparition de l’étage pour les élèves des écoles maternelles Dortoir attenant aux classes Cantine sur site pour tous les élèves de la commune
Points considérés comme négatifs : Coûts certainement assez importants de restructuration, de déplacement et de mise aux normes Plus d’enfants dans les cours de récréation, plus accidentogènes. Une classe Ulis transférée dans une salie beaucoup plus petite qu’actuellement (12 élèves, 1 enseignant et 4 AESH) Pas de salles insonorisées prévues pour le RASED (intervention maitre E, G et psychologue scolaire) Impossibilité de faire déjeuner tous les enfants de petite section, assis, au premier service de cantine, mais seulement à 13h : heure de sieste décalée Des classes très éloignées de la structure principale pour l’école Jean Gavot (inclusions des élèves d’Ulis difficiles à mettre en place, problème de communication, de sécurité) Ecole maternelle éloignée des écoles élémentaires, souci d’horaires pour les parents (entrée et sortie), le trafic ne serait pas fluidifié à l’entrée de la ville. Ecole maternelle éloignée des écoles élémentaires, difficultés de mise en place des projets de liaison GS/CP Perte de l’aspect « petite structure », plus familial Risque de classes plus chargées pour tes années suivantes (fermetures de classes facilitées) La restructuration ne pourra pas apparaitre dans les listes du mouvement des personnels. Les enseignants ne pourront pas anticiper cette restructuration des équipes enseignantes (suppression d’un poste ou 2 de direction, choix des enseignants quant à leur condition et lieu de travail).
La rentrée 2018 pourrait se faire dans le stress pour les élèves et les personnels si les enseignants ne connaissent pas leur école d’affectation ni leur niveau. Chaque école a une capacité d’accueil de nouveaux élèves (moyenne de l’école Jean Gavot : 25.2 élèves/classe, de l’école maternelle André Malraux : 26.1, de l’école élémentaire André Malraux : 24.3, de l’école maternelle Marcel Pagnol : 25.8, de l’école élémentaire Marcel Pagnot :25.5) et des locaux disponibles pour d’éventuelles ouvertures de classes (au minimum 5 soit environ 150 Le conseil d’école réuni le jeudi 25.01.2018 estime que les conditions de réussite d’une restructuration des écoles de la commune pour la rentrée scolaire 2018 ne sont pas réunies pour le moment.
En conséquence, nous demandons à la mairie de ne pas mettre en œuvre son projet initial, de reporter la mise en place d’un éventuel projet à la rentrée 2019. Nous lui demandons également de mettre en place une consultation des écoles avec l’architecte mandaté avant toute décision sur la commune afin de construire ensemble le projet le plus adapté à la réussite et au bien-être des élèves et personnels de la commune. Non mise en place du projet initial de la municipalité, report du projet de restructuration des écoles sur la commune du Beausset pour la rentrée 2019 avec consultation des équipes éducatives : 59 voix « Pour » 13 voix « Contre » 3 voix « Abstention ».

 

 

Laisser un commentaire

WordPress theme: Kippis 1.15
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils